Mine-De-Rien

KRADEAU LE CRAPAUD ET PUDAIPIÉ LA SORCIÈRE (histoire pour enfants) by Trapatsoum

Kradeau était un vieux crapaud à lunettes. Son corps était couvert de grosses verrues luisantes. Lorsqu’il rencontrait un ami ou qu’un inconnu lui adressait la parole, il lui sautait au cou et lui déposait de gros bisous baveux sur les joues. Il lui racontait des histoires à dormir debout en lui envoyant des postillons partout sur la figure. C’est pourquoi ses amis mettaient toujours un masque lorsqu’ils étaient invités chez Kradeau. Le pauvre crapaud ne comprenait pas. Il se disait que ses amis étaient très bizarres, mais ça lui était égal. Il les aimait quand même beaucoup. Kradeau adorait lire des contes de fées. La nuit, il rêvait qu’une fée venait et que de sa baguette magique elle le transformait en grand-père charmant. Il aurait tant aimé être un grand-père entouré de petits enfants ! Mais les enfants se moquaient de lui. Lorsqu’il s’en rendait compte, il était bien triste.

    Pudaipié était une petite sorcière vieille et grincheuse qui détestait l’eau. Elle se lavait rarement. C’est pourquoi il était très difficile de connaître la véritable couleur de sa peau. A la moindre contrariété, elle se mettait en colère et tapait des pieds par terre en s’exclamant :

-« Argandaïboudligote !! »

Alors un nuage de crasse se répandait autour de ses pieds. Tous les vers de terre, les limaces et les serpents qui se trouvaient là sur le sol, ne pouvant prendre leurs jambes à leurs cous, tombaient asphyxiés. Lorsque les gens de sa tribu venaient rendre visite à Pudaipié, ils prenaient soin de bien se boucher le nez avant d’entrer dans sa hutte. Ainsi protégés, ils pouvaient passer commande de leur potion en évitant le pire ! La sorcière se rendait alors à la marre-sans-fond pour ramasser des nénuphars et attraper quelques crapauds bien gras et bien baveux nécessaires à l’élaboration de son breuvage magique.

    Un jour que la sorcière était venue au bord de la marre, elle vit Kradeau qui coassait :

-« Wébepp ! Wébepp ! Wébepp !!! » Ravie, elle s’exclama :

-« Voilà le crapaud qu’il me faut pour mettre dans mon chaudron ! »

Le vieux batracien qui était un peu sourd se rapprocha pour mieux entendre ce que disait Pudaipié. Voyant son air ravi, il lui sauta au cou et la couvrit de bisous baveux et collants. La sorcière contrariée se mit en colère et hurla :

-« Argandaïboudligote !! » Puis elle tapa des pieds par terre comme une furie.

-« Ne refaites jamais ça ! Je suis la sorcière Pudaipié et je pourrais vous changer en limace ! » Vociféra-t-elle. Heureusement, Kradeau était insensible aux odeurs. Gêné et effrayé il s’excusa à travers une pluie de postillons :

-« Je suis désolée. Pardon Madame. » La sorcière qui détestait être mouillée resta figée de colère avant de tomber assise. Le pauvre crapaud se rendit alors compte du dégoût qu’il inspirait. Il s’assis à côté de Pudaipié et lui dit d’une voix triste en mettant sa main devant sa bouche pour ne pas l’arroser :

-« Je ne suis qu’un pauvre crapaud dégoûtant, les enfants se moquent de moi, mes amis me fuient. Si seulement je pouvais devenir un grand-père charmant ! » A ces mots Pudaipié qui malgré son mauvais caractère était une sorcière sensible et généreuse, se mit à réfléchir. Elle se dit en elle-même :

-« Ce crapaud crachouilleur a fait un effort pour ne pas me postillonner au visage. Il n’est donc pas bien méchant. Et il a l’air bien malheureux le pauvre. J’ai une idée… » Elle sortit une fiole pleine d’un liquide vert et la tendit à Kradeau. Elle lui dit :

-« Prenez cette potion. Vous la boirez ce soir avant de vous endormir. Quand vous vous réveillerez demain matin, vous viendrez me voir ». Kradeau, surpris et ravi répondit :

-« Merci beaucoup, à demain » Puis il rentra chez lui.

Pudaipié savait quel effet allait avoir la potion sur Kradeau. Il allait devenir craquant ! Alors elle décida de se faire une beauté. Malgré ses potions et sa baguette magique, il lui fallut beaucoup de temps pour ressembler à une jolie grand-mère ! Elle utilisa plusieurs savons rien que pour se laver les pieds !! Mais le résultat fut surprenant : elle sentait bon !! Elle attendit avec impatience le lendemain matin.

    Vous avez deviné ce qui est arrivé à Kradeau après avoir bu sa potion bien sûr ! Il s’est transformé en grand-père charmant ! Et Pudaipié est tombée sous son charme dès qu’elle l’a vu ainsi ! Depuis, elle se lave tous les jours. Lui ne postillonne plus jamais et ne fait plus de bisous qu’à elle. Les enfants ne les appellent plus jamais Kradeau et Pudaipié, mais Papi et Mamie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :