Mine-De-Rien

FRANTZ ET LES MONSTRES (histoire pour enfants) by Trapatsoum

Frantz était un petit garçon très peureux. Il avait peur de monter en train, car disait-il : « les trains ça déraille ! ». Seul le TGV ne l’effrayait pas, particulièrement le TGV atlantique ! Il avait très peur de monter en voiture, car disait-il : « les voiture ça tombe en panne ! ». Il avait très peur des ascenseurs car, disait-il : « les ascenseurs ça s’écrase ! ». Alors Frantz montait toujours par les escaliers même quand il montait tout en haut de la Tour Effel ! Il avait très peur de monter en avion car, disait-il : « les avions ça explose ! ». Mais le plus effrayant de tout pour Frantz, c’était le monstre qui bougeait dans ses rideaux, le monstre du couloir avec ses yeux rouges qui le guettait lorsqu’il se levait pour aller aux toilettes et le monstre de la cave qui se tapissait dans l’ombre, rôdait la nuit autour des maisons et bondissait brusquement sur les petits enfants pas sages. Ce monstre-là, il le savait, avait déjà mordu Maman lorsqu’elle était enfant, un jour où cette dernière avait fait des bêtises. Pour preuve, elle avait une cicatrice au-dessus de l’œil.

Mais Frantz allait avoir huit ans. Alors il se dit qu’il était temps de montrer à tous ces monstres, ces voitures, ces avions, ces trains et ces ascenseurs que c’était lui le plus fort !

Mais à chaque fois qu’il s’apprêtait à monter dans un train, une voiture, un avion ou un ascenseur une petite voix disait, du fond de sa tête : « non ! Ne fais pas ça ! Il va t’arriver malheur ! C’est dangereux ! » et de petits films défilaient dans son imagination. Dans l’un d’eux, il se voyait dans un train qui déraillait et allait s’écraser contre un autre train. Tout le monde hurlait, il y avait des morts, et il était certain que parmi eux, se trouvait Frantz ! Dans un autre film, il était dans un avion. Tout le monde riait et puis d’un seul coup, BAOUM ! Du feu partout, des cris et puis plus rien, plus personne, plus de Frantz non plus ! Dans un autre il était tout seul dans un ascenseur. Soudain l’ascenseur s’arrêtait, la lumière s’éteignait. Alors il se mettait à pleurer. Sa voix résonnait, seule. L’ascenseur se remettait en marche et allait vite, de plus en plus vite et encore plus vite et CRAOUBRAOUM ! L’ascenseur s’écrabouillait et Frantz avec !

Alors Frantz hésitait. Il ne voulait pas qu’il lui arrivât quelque chose de fâcheux.

Mais la veille de son anniversaire il fit un curieux rêve : il était couché et voyait le monstre des rideaux. Alors il se levait et allait voir cette créature puis lui disait : « Toi, vas t’en ! Tu n’éxistes même pas ! ». Alors le monstre disparaissait. Il réserva le même sort à celui du couloir et des toilettes qui disparurent eux aussi.

Le lendemain, Frantz se sentit particulièrement gai et heureux. Papa et Maman se demandèrent bien ce qui lui arrivait. Ils pensèrent que c’était à cause de son anniversaire que Frantz souriait autant.

Mais Frantz ne pensait pas du tout à son anniversaire. Il pensait aux monstres qu’il allait vaincre ce soir ! Il avait hâte que tout le monde soit couché pour faire taire toutes ces vilaines créatures qui le persécutaient depuis toujours.

Il alla donc se coucher comme tous les soirs, mais il se sentait l’âme d’un combattant. Dès que toute la famille fût endormie il cloua le bec de tous les monstres de la maison ! Il rentra dans le pays des rêves fier comme un guerrier qui avait gagné tous ses combats.

Depuis cette nuit-là, Frantz monte régulièrement en voiture et prend le train, l’avion et l’ascenseur. Il n’a plus peur de rien, comme un grand !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :