Mine-De-Rien

LES YEUX DE L’ARTISTE by Trapatsoum

Oeil- lumière
Capture imaginaire
De cette armée
De réverbères aveugles.

Toi, témoin, seul,
Inconscient
Mais certain de l’envol
De trois oiseaux perdus
Enterrés dans les cieux.

Tous ces yeux pensent trop
Pour t’avouer leur visage
Unique, inoculaire.

Bleu !
Le feu de ses iris perdus.
Rouge !
Le rêve-prison
Sur la feuille enfin éclairée
De l’artiste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :